Théâtre

Richard III | William Shakespeare

| Théâtre

De William Shakespeare, mise en scène Thomas Ostermeier
Avec Thomas Bading, Robert Beyer, Lars Eidinger, Christoph Gawenda, Moritz Gottwald, Jenny König, Laurenz Laufenberg, Eva Meckbach, David Ruland et Thomas Witte (batteur)

Spectacle en allemand surtitré en français et en anglais

Richard III, une pièce de William Shakespeare mise en scène par Thomas Ostermeier à voir à l'Opéra de Lausanne du 11 au 13 janvier 2018.

Voici venir Richard, duc de Gloucester, aussi difforme qu’il est avide et retors. Voici venir l’hiver de l’homme et du pouvoir. Richard incarne le mal, alliant la laideur du corps à la noirceur de l’âme. Mais sa langue habile et son esprit machiavélique parviennent à amadouer ses ennemis les plus farouches, jusqu’à la princesse Anne dont il est le meurtrier du mari et du père et qu’il épousera. Ce prodigieux manipulateur s’immisce dans les arcanes du pouvoir et en devient le génie vénéneux, pervers et fascinant.

Il est convaincu que les jeux auxquels jouent les autres hommes lui sont à jamais interdits depuis sa naissance, du fait de son rang dans la fratrie royale comme de sa difformité physique. Perdu pour perdu, il décide de jouer de ce qu’il est. Lui qui est moins que tout, presque une bête, va se hisser au-dessus de tous, sur un monceau de cadavres, et veut se faire connaître ainsi: en n’étant plus qu’une succession de masques, dont il joue en virtuose, de la fureur d’un musicien rock à la mélancolie d’un Hamlet, séduisant ses ennemis comme son public. Thomas Ostermeier fait de Richard un être fascinant, jouant des apparences, fussent-elles sordides, pour fasciner ses spectateurs, transformant la pièce de Shakespeare en une méditation sur les pouvoirs du théâtre.

Derrière l'image d'un tueur en série, le personnage monstrueux apparaît comme un révélateur des instincts cachés en tout homme. Car pour le metteur en scène allemand, Shakespeare n’a pas décrit un tyran: au contraire, Richard est l’image noircie de nos ambitions secrètes. Ignorer toutes les lois morales pour parvenir plus rapidement à ses fins, qui n’y a pas déjà songé?

La scénographie et l’ampleur du projet de la Schaubühne de Berlin demandent un lieu adapté: les représentations ont lieu dans le théâtre à l'italienne de l’Opéra de Lausanne, s’inscrivant dans les saisons de chacune des institutions.


Voir les infos pratiques