Yann Lambiel et Marc Donnet-Monay
Nous
Théâtre de Beausobre, Morges
Du 29 décembre au 31 décembre 2018
Parce que le feu attire la glace, parce que la nuit n’est rien sans le jour, parce que les contraires s’attirent, Yann Lambiel avec sa fougue, son énergie, son sens inné du spectacle et Marc Donnet-Monay avec son flegme, son humour noir et son goût de l’absurde se retrouvent pour un spectacle où leurs deux univers s’entremêlent.
Yann Lambiel et Marc Donnet-Monay
Phanee de Pool
Les Ateliers de la Côte (LAC), Etoy
Le 15 décembre 2018 à 20:00
Phanee de Pool débite, déboîte, déroule, déballe, déambule, détonne, décale (souvent) et désarme (parfois). Du slam? Du rap? Non. Du slap, baigné dans une chanson française franche, mais onctueuse.
Phanee de Pool
Henri Dès
Théâtre du Pré-aux-Moines, Cossonay
Du 14 décembre au 16 décembre 2018
Dès 4 ans. Le challenge était lancé, et la première suisse est ici, à Cossonay. De La Petite Charlotte à Ma Petite Sœur en passant par Le Beau Tambour et Les Bêtises à l’École, préparez-vous à chanter à tue-tête, dans une atmosphère bienveillante et transgénérationnelle!
Henri Dès
Ahmed Sylla
Différent
Théâtre de Beausobre, Morges
Le 15 décembre 2018 à 19:00
Révélé dans l’émission On n’demande qu’à en rire en 2011, Ahmed Sylla a depuis parcouru un long chemin. Rôle principal dans le film L’Ascension, sorti en 2017, il continue de grandir dans son art et présente un nouveau spectacle dans lequel on retrouve les ingrédients qui font son succès: des mises en situations fraîches et dynamiques, une gestuelle efficace et une ambiance intimiste qu’il parvient à créer partout, même dans les grandes salles combles.
Ahmed Sylla
Romances inciertos, un autre Orlando
François Chaignaud, Nino Laisné
Théâtre de Vidy, Lausanne
Jusqu'au 15 décembre 2018
Dans ce spectacle entre concert et récital, entre théâtre et danse, le danseur et chanteur François Chaignaud et un quatuor baroque incarnent l’incandescente métamorphose de trois figures issues des traditions espagnoles: la Doncella Guerrera, partie à la guerre sous les traits d’un homme, le voluptueux San Miguel de Garcia Lorca et la Tarara, gitane androgyne.
Romances inciertos, un autre Orlando