Théâtre

La machine de Turing

| Théâtre

Avec Amaury de Crayencour, Benoit Solès

La machine de Turing, une pièce de Benoît Solès mise en scène par Tristan Petitgirard, à découvrir les 13 et 14 novembre 2019 au Théâtre Benno Besson, Yverdon-les-Bains.

Manchester, hiver 1952. Suite au cambriolage de son domicile, le professeur Turing se rend au commissariat pour porte plainte. D’allure peu conventionnelle, il n’est d’abord pas pris au sérieux par le sergent Ross. Mais sa présence n’échappe pas aux Services Secrets, et pour cause… Alan Turing est l’homme des secrets.

Voici comment débute la pièce de Benoît Solès, inspirée de l’incroyable existence de celui qui s’est acharné à décrypter le code Enigma, la machine utilisée par le Renseignement de l’armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Persuadé que la science allait parvenir à créer une machine pensante, Turing est considéré comme le précurseur de l’intelligence artificielle et des ordinateurs.

Théâtrale en diable, sa vie privée fut un tourbillon : hypersensible en proie au bégaiement, habité de fulgurances scientifiques autant que d’un irrépressible besoin de courir, il fut condamné pour homosexualité avant de mettre fin à ses jours en croquant dans une pomme empoisonnée.

Avec une inventivité saluée par la critique, ovationné au festival d’Avignon 2018, Tristan Petitgirard dirige deux remarquables comédiens (dont Benoît Solès incarnant un Turing sensible et illuminé) qui nous font revivre une épopée troublante et tragique, parfois drôle, toujours enlevée, célébrant à la fois un visionnaire et un homme en marge de la société, un héros et un martyre, injustement broyé par la machine bien-pensante de l’Angleterre des années 50.


Voir les infos pratiques