Pluridisciplinaire

L’homme A | Sandrine Bonnaire, Erik Truffaz et Marcello Giuliani

| Théâtre | Musique | Lecture

D’après les textes L’Homme atlantique suivi de L’Homme assis dans le couloir de Marguerite Duras
Sandrine Bonnaire, voix
Erik Truffaz, trompette et claviers
Marcello Giuliani, contrebasse et guitare

L’homme A, d’après Marguerite Duras, une lecture en musique par Sandrine Bonnaire, Erik Truffaz et Marcello Giuliani au Théâtre de Beausobre à Morges le 16 décembre 2018.

Selon la comédienne Sandrine Bonnaire, il s’agit d’"un texte pas facile à dire, pas facile à entendre". Nous voilà donc prévenus! Le trompettiste franco-suisse Erik Truffaz, grand adepte des projets transversaux, a puisé dans l’œuvre de Marguerite Duras quelques extraits qu’il pare d’un nouvel écrin mélodique. Une manière de faire le lien entre la note et le verbe, entre l’expression musicale et l’oralité logée dans l’écriture de Marguerite Duras, qu’il qualifie lui-même de "vaste comme une fenêtre ouverte sur le monde".

Tirés de L’Homme atlantique et L’Homme assis dans le couloir, les textes choisis, incarnés par la voix habitée de Sandrine Bonnaire, se juxtaposent dans une commune intelligence des sons et des sens à une partition musicale improvisée. Aux commandes de celle-ci, on retrouve deux musiciens de haut vol; Erik Truffaz à la trompette et aux claviers, accompagné de son complice de toujours, le bassiste et guitariste Marcello Giuliani.


Voir les infos pratiques