Pluridisciplinaire

Congo

| Théâtre | Danse

Avec Daddy Moanda Kamono, Faustin Linyekula, Pasco Losanganya

Congo, un spectacle de théâtre et de danse de Faustin Linyekula d'après le roman d'Eric Vuillard, à découvrir du 27 au 30 novembre 2019 au Théâtre de Vidy, Lausanne.

Le Congo n’existe pas il fallait l’inventer… Le danseur, chorégraphe et metteur en scène congolais Faustin Linyekula adapte le livre du romancier Éric Vuillard, Congo, qui relate l’invention de ce pays d’Afrique en 1884 et depuis Berlin, lors d’une conférence internationale convoquée par Bismarck.

Alors que les représentants des pays européens, Ottomans, Russes et Américains compris, se réunissent pour se partager l’Afrique, le roi de Belgique Léopold II parvient à imposer son projet dantesque: devenir propriétaire à titre personnel d’un territoire grand comme huitante fois la Belgique, le long du fleuve Congo. Un immense jardin, une propriété privée, une société anonyme, des bénéfices inouïs. Pour convaincre, le roi s’invente une oeuvre de bienfaisance, des sociétés philanthropiques, des missions civilisatrices, des explorations scientifiques.

La conférence se termine, l’Afrique possède désormais son acte de notaire, reste à investir le Congo… Explorateurs, tortionnaires et négociants s’y emploient. Mais le Congo n’existe toujours pas… Il n’y a qu’un fleuve, un peu de boue et beaucoup d’eau, quelque chose qui coule comme une cicatrice… Et il y a ces photos d’enfants disparus depuis longtemps, mutilés et sans nom ou presque.

Éric Vuillard utilise le roman pour retraverser l’histoire coloniale, ses oublis, ses violences. Faustin Linyekula utilise le roman, le théâtre et la danse pour dire son pays, ses plaies et sa mémoire. Ensemble, ils instruisent notre présent.

Surtitré en anglais

Rencontre avec l'équipe artistique, le 28 novembre à l'issue de la représentation

Violences, vengeances et réconciliations. En partenariat avec le Festival du film et forum international sur
les droits humains, débat autour de Congo sur la violence coloniale et ses mémoires aujourd’hui, et
d'Orestes in Mosul (du 4 au 7 décembre au Théâtre de Vidy), sur le cycle des vengeances répétées qui rendent incertaine toute réconciliation au Moyen-Orient, le 30 novembre, à 15h


Voir les infos pratiques