Musique

Nabucco - Verdi | Orchestre Amabilis - Ensemble vocal Horizons

| Musique | Opéra / Opérette

Gérard Demierre et Jean-Philippe Guilois, metteurs en scène - Ferran Gili-Millera, direction
Alejandro Meerapfel, baryton - Fernanda Costa, soprano - Rubén Amoretti, basse - Ahlima Mhamdi, mezzo-soprano - Humberto Ayerbe, ténor - Tiago Cordas, basse - Philippe Jacquiard, ténor - Catherine Rouard, soprano

CRISE COVID-19 - SPECTACLE ANNULÉ
Théâtre du Jorat




Nabucco, un opéra de Verdi interprété par l'Orchestre Amabilis et l'Ensemble vocal Horizons, à découvrir du 25 au 28 juin 2020 au Théâtre du Jorat, Mézières.

C’est une longue histoire d’amour entre l’opéra et le Théâtre du Jorat, depuis des lustres. Dans cet espace tout en bois, les voix trouvent des résonnances émouvantes et scintillantes, enrobées et portées par des notes enchanteresses ou frémissantes.

Reprendre cette version de Nabucco, de Giuseppe Verdi (1813 – 1901), créée en novembre 2018 à la Cathédrale de Lausanne, n’est pas anodin, ne serait-ce que parce que le décor principal est une immense spirale… en bois. Pour les personnages, les artistes, la grimper ressemble à un désir parfois orgueilleux d’élévation spirituelle et de libération, et la redescendre peut se confondre avec la prise de conscience d’un échec, d’une immersion incontrôlable dans les dédales d’une fuite dramatique.

Sous la houlette de l’expérimenté metteur en scène Gérard Demierre, associé au feu follet Jean-Philippe Guilois, l’ensemble vocal Horizons et l’orchestre Amabilis, entourés de solistes de haut vol, ont relevé un défi corsé.

Il s’agit d’abord d’une histoire d’esclavage, celle d’un peuple pris sous le joug d’un tyran qui se prend pour un dieu. Et donc de deux peuples qui veulent s’égorger parce que leurs divinités sont différentes. Une guerre politique et religieuse dont les ramifications contemporaines sont évidentes. Il y a dans cette production un cumul de souhaits artistiques et pédagogiques, en lien direct avec le pouvoir mélodique et la profondeur psychologique des oeuvres de Verdi.


Voir les infos pratiques

L’OCL frappe un grand coup


L’OCL frappe un grand coup

INTERVIEW La saison 2020-2021 de l'Orchestre de Chambre de Lausanne doit débuter avec une généreuse célébration du 250e anniversaire de Beethoven, du 4 au 12 septembre. Joshua Weilerstein entamera alors sa dernière saison à la tête de l’OCL. Celle-ci se signale par la grande variété des styles qui seront privilégiés. Parmi les artistes invités: Fazil Say, Sir András Schiff, Truls Mørk, Chick Corea...

Les Misérables d’Hugo. D’hier à aujourd’hui, la même nuit


Les Misérables d’Hugo. D’hier à aujourd’hui, la même nuit

Interview A LA DÉCOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS N’AVEZ PAS VU CE PRINTEMPS! Le 3 mai, le Théâtre Benno Besson d’Yverdon-les-Bains devait présenter Les Misérables, d’Eric Dévanthéry, d’après Victor Hugo. Le metteur en scène s’enthousiasme pour le caractère contemporain de l’oeuvre. Sa pièce, lauréate du Prix Suisse du théâtre 2019, n’a pas non plus dit son dernier mot.

Opéra de Lausanne: 150 ans, cela se fête!


Opéra de Lausanne: 150 ans, cela se fête!

INTERVIEW L’Opéra de Lausanne fête son 150e anniversaire. Sa saison 2020-2021 témoignera généreusement de la diversité des spectacles en représentation depuis un siècle et demi. L’opéra, l’opérette, le spectacle pour enfants, mais aussi la danse et le théâtre sont à l’affiche. Une saison de fête, qui sera lancée par une création d’Eugène Onéguine de Tchaïkovski, qu’Eric Vigié mettra lui-même en scène, dès le 4 octobre.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Vidygital - Vidy