Autre univers

Le Kathakali ou drame dansé du Kerala

| Autre univers

| Genre complémentaire : Conférence / Démonstration

Maître de conférences en Études théâtrales (Université Rennes 2), Brigitte Prost

Le Kathakali ou drame dansé du Kerala, une conférence-démonstration de Brigitte Prost à voir au Théâtre Kléber-Méleau (TKM) à Renens-Malley le 1er février 2018.

Qu’est-ce que le Kathakali? De la musique indienne? De la danse? Du théâtre? Ou tout cela à la fois? Quels sont donc les secrets de son origine, de ses techniques de jeu, des épopées que cette forme spectaculaire traditionnelle de l’Inde du Sud-Ouest nous racontent? Maître de Conférences en Arts du Spectacle à l’Université Rennes 2 (Bretagne), Brigitte Prost vous révèlera tout de cette forme – avec deux artistes indiens (un musicien et un acteur), afin d’accompagner sa parole de la force des démonstrations directes. Une belle entrée en matière pour ouvrir au TKM tout un voyage dans les musiques et danses de l’Inde.

Cette conférence-démonstration est comme une odyssée pour mieux appréhender ce qu’est le Kathakali, ce drame dansé de la région du Kerala (sud de l’Inde), né au XVIIe siècle du syncrétisme d’un théâtre sanscrit (le Kudiyattam), de rituels chamaniques (comme le Teyyam) et d’un art martial (le Kalaripayatt) – et qui met principalement en scène des dieux, des héros et des démons de deux grandes épopées classiques: le Ramayana et le Mahabharata. Elle vise à rappeler comment l’art du Kathakali se transmet au sein d’une caste d’artistes qui ont reçu dès l’enfance une formation d’une extrême rigueur et consacrent leur vie à l’interprétation de certains rôles; comment leurs costumes, ornements et maquillages, somptueux, ont la force du symbole et transforment les acteurs en créatures quasi divines.

Elle présente donc le Kathakali dans son contexte historique et symbolique, mais aussi dans sa dimension technique: elle explique comment un texte du répertoire est interprété par des chanteurs accompagnés de deux percussionnistes – et comment les acteurs en rendent compte dans un langage codifié des mains, ou mudra, mais aussi par les expressions de leur visage (ou abhinaya), des frappes de pieds en rythme, des déplacements circulaires, des spirales du corps. Ce faisant, cette conférence-clé menée avec passion nous révèlera tout un pan des mystères des danses sacrées de l’Inde.


Voir les infos pratiques