Pluridisciplinaire

Lorenzaccio | Théâtre du corps Pietragalla-Derouault

| Théâtre | Danse

Avec Marie-Claude Pietragalla, Julien Derouault, Abdel Rahym Madi, Blandine Laignel, Simon Dusigne, Pascale Bruderer, Caroline Jaubert, Benjamin Bac, Edward Decesari, Link Berthomieux et Thibaut Fernandes

Lorenzaccio, un spectacle du Théâtre du corps Pietragalla-Derouault, à découvrir le 22 septembre 2020 au Théâtre du Jorat, Mézières.

Spectacle reporté du 3 mai

Marie-Claude Pietragalla est sublime. C’est un honneur de l’accueillir au Théâtre du Jorat, d’autant plus avec sa compagnie, qu’elle a fondée avec le non moins magnétique Julien Derouault, et pour un spectacle à la fois dansé et joué: la vénéneuse pièce d’Alfred de Musset, Lorenzaccio.

Le duo évoque ainsi son choix de monter ce chef d’oeuvre: «Entourés d’une troupe ardente, pétillante, de jeunes comédiens-danseurs, fidèles à nos valeurs, à nos rêves de créateurs, nous avons souhaité montrer à quel point cette pièce est intemporelle, ô combien moderne, qui brosse le portrait d’une humanité en perte de repères, en quête d’absolu, croyant à un avenir meilleur où l’art foisonne, où tout redevient possible.»

Un spectacle hors norme, incandescent et crépusculaire, qui s’engouffre dans la nature humaine, complexe, imprévisible et parfois violente, donnant naissance à un dialogue passionnant et prolifique entre les arts vivants.

Pour marquer cette symbiose entre danse et théâtre, Marie-Claude Pietragalla interprète le rôle de la Marquise, telle une fée libertine et maléfique, et Julien Derouault celui du rôle-titre. Il est question de trahisons et d’espérances, de mort et de Renaissance, au coeur d’une noire Florence en 1537, cité orgiaque et décadente, où sévit le duc Alexandre de Médicis, tyran ambigu et soutenu par un pape aussi corrompu que lui.

Ce théâtre du corps surfe sur la musicalité des mots et la vertigineuse variété des chorégraphies, s’appuyant sur une scénographie spectaculaire et une bande-son obsédante, pour ne pas dire enivrante, entre électro et baroque. Quand le vin est tiré, il faut le boire, quitte à sacrifier ensuite celui qui a fait santé avec le Diable!


Voir les infos pratiques

L’OCL frappe un grand coup


L’OCL frappe un grand coup

INTERVIEW La saison 2020-2021 de l'Orchestre de Chambre de Lausanne doit débuter avec une généreuse célébration du 250e anniversaire de Beethoven, du 4 au 12 septembre. Joshua Weilerstein entamera alors sa dernière saison à la tête de l’OCL. Celle-ci se signale par la grande variété des styles qui seront privilégiés. Parmi les artistes invités: Fazil Say, Sir András Schiff, Truls Mørk, Chick Corea...

Les Misérables d’Hugo. D’hier à aujourd’hui, la même nuit


Les Misérables d’Hugo. D’hier à aujourd’hui, la même nuit

Interview A LA DÉCOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS N’AVEZ PAS VU CE PRINTEMPS! Le 3 mai, le Théâtre Benno Besson d’Yverdon-les-Bains devait présenter Les Misérables, d’Eric Dévanthéry, d’après Victor Hugo. Le metteur en scène s’enthousiasme pour le caractère contemporain de l’oeuvre. Sa pièce, lauréate du Prix Suisse du théâtre 2019, n’a pas non plus dit son dernier mot.

Opéra de Lausanne: 150 ans, cela se fête!


Opéra de Lausanne: 150 ans, cela se fête!

INTERVIEW L’Opéra de Lausanne fête son 150e anniversaire. Sa saison 2020-2021 témoignera généreusement de la diversité des spectacles en représentation depuis un siècle et demi. L’opéra, l’opérette, le spectacle pour enfants, mais aussi la danse et le théâtre sont à l’affiche. Une saison de fête, qui sera lancée par une création d’Eugène Onéguine de Tchaïkovski, qu’Eric Vigié mettra lui-même en scène, dès le 4 octobre.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Vidygital - Vidy