Musique

Maria de la Paz chante Lhasa

| Musique | Chansons, variétés françaises / intern. | Musiques du monde / traditionnelles

Maria de la Paz, chant - Ignacio Lamas, guitare - Primasch, violon - Mathias Demoulin, contrebasse - Matthieu Michel, contrebasse - Alberto Malo, percussions

Maria de la Paz chante Lhasa, un concert à découvrir le 8 octobre 2020 au Théâtre du Jorat, Mézières.

Concert reporté du 10 mai.

«Lhasa de Sela, poétesse de la chanson, est une des références les plus fortes dans mon chemin de femme et de musicienne», confie Maria de la Paz, chanteuse argentine basée à Lausanne qui avait embrasé le Théâtre du Jorat en 2018 avec son concert en hommage au compositeur Astor Piazzolla.

Elle avait bel et bien fait chalouper les corps et chavirer les coeurs. Lhasa de Sela a eu un parcours d’étoile filante. Née aux États- Unis, d’un père mexicain et d’une mère américaine (d’origine russo-polonaise), cette chanteuse québécoise cultivait, de par ses origines, la diversité. Elle est décédée à 37 ans, vaincue par le cancer, le 1er janvier 2010. De son vivant, basée à Montréal, elle avait sorti trois albums: La Llorona (1988), The Living Road (1993) puis Lhasa (2009).

Musicienne à part, elle était comme une sorte de caméléon tout en restant elle-même, tissant avec sa voix un univers poétique unique porté par son charisme, son intégrité et ses convictions. Pas besoin d’enfreindre les règles: elle les ignorait. Loin du bruit et de la fureur de l’industrie moderne de la musique, loin des paillettes du showbusiness, elle avait trouvé sa place, s’affirmant comme l’une des auteures-compositrices les plus fascinantes de sa génération.

À écouter les chansons de ce colibri sur la route des sentiments, on frémit en permanence. Grâce au talent de Maria de la Paz et de ses magnifiques musiciens, nous voici plongés dans un voyage entre l’exil et la liberté, entre des racines très fortes et la sensation éprouvante du vide, entre la douceur fascinante des étoiles et la présence machiavélique de la mort, entre la magie de l’existence et l’âpreté du doute quant à savoir d’où l’on vient et où on va.

Telle est la dramaturgie de ces chansons, de ce spectacle et de la vie, mixant dureté, humour et amour.


Voir les infos pratiques

L’OCL frappe un grand coup


L’OCL frappe un grand coup

INTERVIEW La saison 2020-2021 de l'Orchestre de Chambre de Lausanne doit débuter avec une généreuse célébration du 250e anniversaire de Beethoven, du 4 au 12 septembre. Joshua Weilerstein entamera alors sa dernière saison à la tête de l’OCL. Celle-ci se signale par la grande variété des styles qui seront privilégiés. Parmi les artistes invités: Fazil Say, Sir András Schiff, Truls Mørk, Chick Corea...

Les Misérables d’Hugo. D’hier à aujourd’hui, la même nuit


Les Misérables d’Hugo. D’hier à aujourd’hui, la même nuit

Interview A LA DÉCOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS N’AVEZ PAS VU CE PRINTEMPS! Le 3 mai, le Théâtre Benno Besson d’Yverdon-les-Bains devait présenter Les Misérables, d’Eric Dévanthéry, d’après Victor Hugo. Le metteur en scène s’enthousiasme pour le caractère contemporain de l’oeuvre. Sa pièce, lauréate du Prix Suisse du théâtre 2019, n’a pas non plus dit son dernier mot.

Opéra de Lausanne: 150 ans, cela se fête!


Opéra de Lausanne: 150 ans, cela se fête!

INTERVIEW L’Opéra de Lausanne fête son 150e anniversaire. Sa saison 2020-2021 témoignera généreusement de la diversité des spectacles en représentation depuis un siècle et demi. L’opéra, l’opérette, le spectacle pour enfants, mais aussi la danse et le théâtre sont à l’affiche. Une saison de fête, qui sera lancée par une création d’Eugène Onéguine de Tchaïkovski, qu’Eric Vigié mettra lui-même en scène, dès le 4 octobre.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Vidygital - Vidy