Danse

Les nuits barbares ou les premiers matins du monde | Hervé Koubi

| Danse | Autre genre chorégraphique

Chorégraphie Hervé Koubi
Avec Lazhar Berrouag, Adil Bousbara, Abdelghani Ferradji, Zakaria Nail Ghezal, Bendehiba Maamar, Giovanni Martinat, Nadjib Meherhera, Riad Mendejl, Mourad Messaoud, Houssni Mijem, Issa Sanou et El Houssaini Zahid

Les nuits barbares ou les premiers matins du monde, une pièce chorégraphique de Hervé Koubi à découvrir au Théâtre de L'Octogone à Pully le 2 décembre 2017.

Après le succès de son précédent spectacle, Ce que le jour doit à la nuit, qui fut acclamé par le public de l’Octogone en 2015, Hervé Koubi est de retour avec une œuvre forte. En puisant à nouveau dans ses racines algériennes, le chorégraphe interroge son histoire profonde. Il nous invite à un voyage onirique à travers un hommage aux peuples barbares oubliés, dont nous sommes héritiers.

Sur scène, la culture hip hop et capoeiriste rencontre l’imaginaire de Cocteau, les requiem de Mozart et Fauré et la musique traditionnelle algérienne. Perses, Ioniens, Celtes, Babyloniens, peuples de la mer et des steppes, les barbares de ces nuits sont incarnés par douze danseurs dont la beauté des corps le dispute à leur puissance. Sous des masques précieux, sans visage d’abord, ils sont ces étrangers, vecteurs de peurs ancestrales. Démasqués, ils révèlent avec une grâce aérienne, des savoirs cachés et un raffinement insoupçonné. Leurs corps possèdent la mémoire des temps anciens et racontent ce qu’il y a d’universel en chacun de nous. On se laisse emporter par cette danse brute et enivrante, représentation esthétisante et humaniste de l’étranger, qui au final semble n’être qu’un autre nous-même somme toute pas si lointain.


Voir les infos pratiques