Danse

Béjart Ballet Lausanne | Yuka Oishi, Julio Arozarena, Gil Roman, Maurice Béjart

| Danse | Contemporaine

Pour le retour du Béjart Ballet au Théâtre de Beaulieu à Lausanne du 22 au 28 juin 2018, Gil Roman a choisi d’inviter les chorégraphes Yuka Oishi et Julio Arozarena.

Elève puis danseuse au Hamburg Ballett de John Neumeier, la jeune artiste japonaise Yuka Oishi poursuit désormais sa carrière comme chorégraphe internationale. Pour sa première avec le BBL, elle propose 空 Ku, un ballet inspiré de la culture japonaise. Ku est le concept d’une loi mystérieuse qui guide le monde; du soleil qui se lève à l’est et se couche à l’ouest, à la floraison éphémère des cerisiers. Ku est un ressenti, un phénomène qui existe mais ne peut être expliqué.

Julio Arozarena, quant à lui, présente Éclats. Le chorégraphe monte pas à pas ce ballet, comme des éclats de danse, rythmés au gré de la musique et des mouvements. Il raconte: "…Une musique résonne dans nos oreilles comme les éclats d'un diamant. Le corps, est alors pris d’un éclat de danse".

Syncope de Gil Roman, présenté pour la première fois il y a huit ans, est de retour au Théâtre de Beaulieu à Lausanne, après avoir été applaudi dans de nombreux pays. "Musique syncopée, arrêt ou ralentissement du cœur. 5 à 10 secondes de perte de connaissance durant lesquelles notre cerveau peut tout imaginer".

Un cygne d’autrefois se souvient que c’est lui vient compléter ce programme. Maurice Béjart en a réglé la chorégraphie, il y a 25 ans, pour Gil Roman. À cette occasion, ce solo est transmis et interprété par deux danseurs de la compagnie.


Voir les infos pratiques
Hiver de danses - Thomas Hauert